Accueil » Actualités » Véhicules AdBlue » Les normes Euros sur les véhicules : qu’est-ce que c’est ?

Les normes Euros sur les véhicules : qu’est-ce que c’est ?

À quoi correspondent les normes Euros sur les véhicules ?

Depuis plus de trente ans, les normes Euro mises en place ont permis de réduire drastiquement les émissions polluantes des véhicules neufs, Diesel comme essence. Grâce à différentes innovations technologiques, les émissions de dioxyde d’azote, de particules fines ou encore de monoxyde de carbone ont ainsi diminué de manière significative. À quoi correspondent les normes Euro, et à qui s’adressent-elles ?

Quelles sont les origines des normes Euro ?

La première norme Euro a été mise en place par l’Union Européenne dès 1988. À l’origine, cette norme concernait les véhicules lourds avant de s’étendre aux véhicules légers. Cette norme a été instaurée pour limiter les émissions de polluants en imposant des seuils limites de rejets aux véhicules neufs. Depuis sa création, cette norme Euro a évolué afin de réduire toujours plus les émissions polluantes. De ce fait, les constructeurs se sont vu imposer de plus en plus de contraintes. L’Union Européenne exige de leur part des véhicules plus propres.

 

Côté poids lourds, les véhicules neufs doivent aujourd’hui être conformes à la norme Euro VI alors que du côté des véhicules légers, les constructeurs sont soumis à la norme Euro 6d-TEMP.

Quelles sont les différentes normes Euro ?

Les normes Euro mises en place ne sont pas les mêmes pour les véhicules lourds et les véhicules légers.

Les normes Euro pour les véhicules lourds

La norme Euro a largement évolué depuis sa mise en place en 1988 pour les véhicules lourds. Elle a connu, à ce jour, six évolutions pour porter à 7 le nombre de normes existantes :

 

  • Euro 0 (1er octobre 1990)
  • Euro I (1er octobre 1993)
  • Euro II (1er octobre 1996)
  • Euro III (1er octobre 2001)
  • Euro IV (1er octobre 2006)
  • Euro V (1er octobre 2009)
  • Euro VI (31 décembre 2013)

Les normes Euro pour les véhicules légers

Concernant les véhicules légers, les normes Euro ne sont apparues qu’en 1993 et celles-ci ont évolué depuis :

 

  • Euro 1 (1er janvier 1993)
  • Euro 2 (mise en application le 1er juillet 1996)
  • Euro 3 (1er janvier 2001)
  • Euro 4 (1er janvier 2006)
  • Euro 5 (1er janvier 2011)
  • Euro 6b (1er septembre 2015)
  • Euro 6c (1er septembre 2018)
  • Euro 6d-TEMP (1er septembre 2019)
  • Euro 6d (mise en place à partir du 1er janvier 2021)

 

> À lire aussi : Normes d’émissions de CO2 pour les voitures et les véhicules utilitaires : ce qu’il faut savoir

Quels sont les polluants visés par les normes Euro ?

Il y a 4 polluants réglementés par la norme Euro qui sont des gaz nocifs pour la santé : les oxydes d’azote (NOx), le monoxyde de carbone (CO), les hydrocarbures (HC) et les particules fines.

 

Chaque nouvelle norme Euro s’accompagne d’un durcissement des exigences vis-à-vis des émissions polluantes. Cela a eu pour conséquence entre autres à une généralisation des filtres à particules, conduisant à une très nette diminution des émissions de particules des véhicules Diesel ; ou encore à la généralisation du système SCR avec AdBlue® pour réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx).

 

> À lire aussi : Reprise diesel : quelles sont les aides pour changer de voiture ?

Comment les véhicules sont-ils testés ?

Un nouveau protocole d’homologation des véhicules légers a été mis en place en Europe en septembre 2017, il s’agit du WLTP. Cette nouvelle norme d’homologation WLTP (pour Worldwide harmonised Light Vehicule Test Procedure) succède au NEDC (New European Driving Cycle) qui était en vigueur depuis 1992. Le protocole WLTP devrait notamment garantir une meilleure adéquation entre les émissions de polluants lors des tests d’homologation et celles en usage réel. Ce cycle d’homologation propose :

 

  • Une augmentation de la vitesse moyenne par rapport aux anciens tests d’homologation réalisés avec le protocole NEDC.
  • Des temps d’arrêt plus courts afin de simuler des parcours urbains.
  • Une mesure des dioxydes d’azote et des particules fines en conditions de conduite réelle. Il s’agit du test RDE pour Real Driving Emissions, effectué au sein même de la circulation réelle à l’aide d’un système portable de mesures des émissions (PEMS) embarqué dans le véhicule.
  • À l’issue de ces tests, les véhicules neufs obtiennent leur homologation s’ils remplissent les critères imposés par la norme Euro en vigueur, à savoir la norme Euro 6d-TEMP à l’heure actuelle.

Quelles sont les technologies qui permettent de réduire les émissions polluantes ?

Les apparitions successives des normes Euro ont contraint les constructeurs à trouver des solutions pour proposer des moteurs moins énergivores, et moins polluants.

L’apparition des pots catalytiques

Dès les années 1990, les pots catalytiques ont permis de réduire les émissions de monoxyde de carbone (CO), d’hydrocarbures imbrûlés (HC), et d’oxyde d’azote (NOx) pour les véhicules essence. Pour les véhicules Diesel, les pots catalytiques ont permis de réduire les émissions de CO et de HC, mais pas de NOx, en raison du mode de combustion des motorisations Diesel.

Les filtres à particules

Composant essentiel du système antipollution des moteurs modernes, le filtre à particules (FAP) a pour but de capter les particules émises à la combustion des moteurs thermiques grâce à sa structure en nid d’abeille pour en limiter les rejets à l’échappement. Le FAP est devenu systématique sur les véhicules Diesel neufs en 2011 avec la mise en place de la norme Euro 5. En 2018 avec la norme Euro 6.c le FAP se généralise sur les véhicules essence neufs. Ce dispositif a donc permis de réduire drastiquement les émissions de particules fines dans l’air.

Les systèmes de post-traitement des oxydes d’azote

Les véhicules Diesel légers sortis à partir du 1er janvier 2015, soumis à la norme Euro 6b, sont dotés d’un des deux systèmes suivants pour réduire les NOx :

 

  • Le SCR (Selective Catalytic Reduction) assurant la réduction des NOx par une réaction avec de l’ammoniac embarqué sous forme d’urée, il s’agit de l’AdBlue®
  • Un piège à NOx combinant un système de captage des NOx à un catalyseur trois voies capable de traiter les NOx, les HC et le CO

 

Depuis la mise en place de la norme Euro 6d-Temp, tous les nouveaux véhicules légers Diesel sont dotés d’un système SCR utilisant de l’AdBlue®.

Cette évolution technologique permet de réduire la quasi-totalité des émissions de NOx.

 

Le saviez-vous ? L’AdBlue® est une solution aqueuse composée d’eau déminéralisée (67,5 %) et d’urée pure (32,5 %).

En quoi les conducteurs sont-ils concernés par les normes Euro ?

Les conducteurs sont concernés par l’imposition des normes Euro. En fonction de la norme de leur véhicule et de la réglementation locale en vigueur, les conducteurs peuvent être limités dans leurs déplacements en cas de pic de pollution. La vignette Crit’air à apposer sur votre véhicule dépend aussi de la norme Euro de votre véhicule.

 

A noter que vous pouvez vous aussi limiter votre impact environnemental en conduisant. Le comportement et le mode de conduite peuvent jouer un rôle dans la consommation de carburant et les émissions de polluants. Il est donc conseillé aux conducteurs :

 

  • D’adopter une conduite souple : rouler sans-à-coup, avec un régime moteur adéquat
  • D’entretenir leur véhicule régulièrement