Accueil » Actualités » Actualité » Bruxelles : les anciens véhicules Diesel interdits de circulation depuis le 1er janvier 2020

Bruxelles : les anciens véhicules Diesel interdits de circulation depuis le 1er janvier 2020

La ville de Bruxelles interdit la circulation des anciens véhicules diesel

Depuis le 1er janvier 2020, la ville de Bruxelles a instauré la « Low Emissions Zone », soit la Zone de Basses Émissions. Cette zone limite la circulation de certains véhicules Diesel au sein du centre-ville. Quels sont les véhicules concernés ? Quel est le périmètre de la zone ? Quelles sont les sanctions encourues par les conducteurs ? Tout ce qu’il faut savoir sur cette mesure qui bouscule le quotidien de milliers d’automobilistes.

Interdiction de circulation pour les anciens véhicules Diesel : les véhicules concernés

L’instauration de la Zone de Basses Émissions par le gouvernement bruxellois concerne les anciens véhicules Diesel et plus précisément les véhicules Euro 1, Euro 2 et Euro 3. Dans la pratique, il s’agit des véhicules immatriculés avant le 31 décembre 2005. Cette mesure toucherait environ 65 000 véhicules immatriculés en région bruxelloise.

 

Bon à savoir : Les véhicules Diesel avec AdBlue® respectent les normes Euro 5 ou Euro 6. Ils peuvent donc toujours circuler librement car ils satisfont les exigences actuelles en matière de qualité de l’air.

Pourquoi certains véhicules Diesel sont-ils autorisés ?

Les nouveaux véhicules Diesel mis sur le marché disposent d’un système de traitement permettant de réduire les émissions d’oxyde d’azote (NOx) de manière significative. Ils respectent ainsi les normes les plus sévères en matière de qualité de l’air et sont donc autorisés à circuler.

Comment savoir si son véhicule est concerné ?

Une plateforme dédiée a été mise en place à l’intention des propriétaires de véhicules Diesel. Elle a été créée par différentes instances, telles que Bruxelles Mobilité et Bruxelles Environnement.

Pour savoir si son véhicule est concerné par la mesure, il suffira d’indiquer :

  • Son numéro de plaque d’immatriculation ;
  • La date de la première immatriculation du véhicule (information apparaissant dans la rubrique « B » du certificat d’immatriculation) ;
  • Le pays d’immatriculation.

Que faire si son véhicule ne répond pas aux normes ?

Deux options s’offrent à vous :

  • Les parkings de « transit »

Des parkings de « transit » sont mis à la disposition des automobilistes possédant des véhicules ne respectant pas les exigences de la Zone de Basses Émissions. Ils permettront aux conducteurs de garer leur véhicule en toute sécurité en dehors de la zone. Des transports en commun leur permettront ensuite de rejoindre aisément le centre-ville.

  • L’achat d’un Pass

Un Pass d’une journée, proposé à 35 €, peut être demandé en ligne. Il permet d’utiliser son véhicule au sein de la ville. Il est possible d’en acheter jusqu’à 8 par an.

Quelle est la zone concernée et comment la reconnaître ?

L’interdiction des véhicules Diesel Euro 1, Euro 2 et Euro 3 porte sur la Région Bruxelles-Capitale. En pratique, 19 communes sont concernées.

Des repères visuels permettront aux conducteurs d’identifier les contours de la zone interdite aux anciens véhicules Diesel. Près de 300 panneaux ont en effet été installés.

Que risque-t-on en cas de non-respect des nouvelles règles de circulation ?

Les conducteurs roulant avec un ancien véhicule Diesel s’exposent à des sanctions. À partir du mois d’avril 2020, ils seront susceptibles de recevoir une amende de 350 € en cas de contrôle. Les amendes seront espacées de 3 mois afin de laisser le temps aux propriétaires des véhicules de prendre les dispositions nécessaires, à savoir utiliser les parkings mis à disposition à l’extérieur de la zone ou acheter un Pass journalier.

Bon à savoir : Les conducteurs bénéficient d’une période de transition de janvier à fin mars 2020. Les contrevenants se verront adresser un simple avertissement durant cette période.

Existe-t-il des exceptions ?

Oui. Des dérogations peuvent être accordées sur demande à certaines personnes. Les anciens véhicules Diesel ouvrant potentiellement le droit à une dérogation sont :

  • Les véhicules adaptés aux transports de personnes handicapées ;
  • Les véhicules adaptés aux fauteuils roulants ;
  • Les auto-caravanes ;
  • Les véhicules de foire ou de marché ;
  • Les véhicules des forces armées ;
  • Les véhicules prioritaires ;
  • Les véhicules oldtimers de plus de 30 ans ;
  • Les véhicules utilisés dans le cadre de l’entretien d’infrastructures et d’installations générales.

La ville de Bruxelles ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, les véhicules Diesel Euro 4 devraient à leur tour être interdits à Bruxelles à partir de 2022.